Osny / Cergy le couperet tombe

En effet, lors de la plénière organisée vendredi 7 novembre, les scénarios qui vont vous être proposés nous ont été présentés.

 

Et là, c’est l’hécatombe ! La Poste annonce d’ores et déjà - 7 quartiers lettres au minimum supprimés sur Osny/Cergy Axe Majeur/Vigny/Vauréal .
Bien entendu, plus il y aura de repos moins il y aura de tournées. Sur certains des scenarii proposés, la productivité prévue est de - 9 quartiers ! (principalement les scénarios à 7 h avec 1 jour glissant)
Pour SUD, c’est tout simplement inacceptable.

* La mise en place d’une pause méridienne avec des horaires de prise de service à 9 h 00 est déjà presque actée pour les facteurs de Marines, sans leur accord bien sûr ! Avec restauration prévue au « kebab du coin » (dixit M. Joachim), merci pour la qualité des repas ! Et d’ajouter : « dans 2 ans tout le monde y passera » ! Comprenez que la méridienne sera imposée à tous.

Bien sûr, ce même scenario est fortement recommandé par La Poste et avec une grande insistance par M. Joachim. Il lui permet de faire plus de productivité, en supprimant la pause de 20 minutes (rémunérée) et en la remplaçant par une de 45 minutes (non rémunérée).

* La mise en place de navettes, (binômes, trinômes), est aussi de mise ; sans consultation du personnel !! Comme pour « Factéo » qui va générer des pertes d’emplois à la cabine et dans les services supports.

* Une prise de service plus que tardive à 7 h 45 qui entrainera une fin de service à 14 h 20 ! Inacceptable également !

* Côté reclassement, c’est pareil, pas de négociation ; La Poste gère toute seule !! Pourtant nous avons posé la question en début de séance, d’autant qu’il y aurait déjà 5 sureffectifs.

* Côté social, on ne s’embarrasse pas, avec des primes oscillant entre 60 et 330 euros ! Certaines étant indexées sur la mise en place ou non d’organisations innovantes (DJT de 7 h00 par jour) permettant à La Poste de faire plus de productivité (et donc ainsi de payer les primes !!)

C’est une misère ! Sachez, par exemple, que nos collègues des « camions jaunes » ont obtenu 1000 euros pour le transfert après 2 journées de mobilisation.

Quel mépris ! Des miettes jetées à la figure des agents d’Osny et un chantage pratiqué auprès des représentants du personnel au CHSCT au sujet de l’expertise : « si expertise demandée, par d’accord social pour les agents !» a déclaré le D.E d’Osny lors d’un ETC.
Quel dédain quand on connait l’impact d’une délocalisation sur les agents.

Quand nous voyons aujourd’hui les dérives liées aux organisations de travail mises en place (Groslay, Sarcelles), nous ne pouvons que déplorer le manque de négociations réelles sur l’emploi et les organisations elles-mêmes.
Pour La Poste, il n’y a rien à négocier sauf l’accompagnement d’un projet particulièrement nocif : emploi, horaires, reclassements, organisation du travail, accompagnement social…SUD estime que la nature de ce projet, avec les bouleversements importants induits, pose la question d’une expertise demandée par le CHSCT.

Bien sûr, il y a fort à parier que ces organisations et ces questions vont se retrouver dans tous les autres projets de La Poste.
Aujourd’hui, les agents ne savent rien ! Inacceptable, quand on sait que les réorganisations se mettront en place en février !!

Face à ce tableau noir, il est hors de question, pour SUD, d’écrire quoi que ce soit, aucun syndicat ne doit cautionner cela.
Pour en discuter collectivement nous vous invitons à vous réunir le :


Mardi 18 novembre à partir de 9 h 00 pour Cergy St Christophe
Mercredi 19 novembre pour OSNY

C’est de votre avenir dont il s’agit et de votre vie professionnelle,
Inscrivez-vous pour participer à cette réunion.
Ensemble, montrons à La Poste que ces projets sont néfastes !!
Nous devons établir nos exigences et envisager toutes formes de démarches
et surtout d’action collective pour nous faire entendre !

  telecharger le tract en pdf